La vidéo : contenu incontournable sur les réseaux sociaux

Février 2005, YouTube était créé. À peine un an et demi plus tard, Google rachetait le service de stockage de vidéos en ligne 1,5 milliard de dollars. 11 ans plus tard, YouTube c’est :
– Le 2ème site mondial en terme de visite
– 1 milliard d’utilisateurs actifs mensuels
– 576 000h de vidéos uploadés chaque jour
– 6 milliards d’heures de vidéo vues par mois
– 76 langues disponibles
– Un temps moyen de visite de 23,38 minutes
– Un chiffre d’affaires qui aurait atteint 9 milliards de dollars en 2015

YouTube a fortement aidé a propagé la culture de la vidéo sur le web. Tant et si bien qu’aujourd’hui, la vidéo est devenu le contenu ultime pour les marques et les réseaux sociaux.

La vidéo : un contenu propice à l’engagement et à l’achat

Grâce aux avancées technologiques (Smarpthones, réseau téléphonique haut débit, lecteurs vidéos plus fiables etc.) la vidéo est devenue beaucoup plus accessible. Plus besoin d’attendre de se trouver devant son PC pour les regarder, chacun d’entre nous peut les visionner en mobilité.

La vidéo est un contenu puissant. C’est attractif, divertissant et surtout engageant ! Une vidéo augmenterait les chances d’engagement par 10 et le passage à l’acte d’achat par 1,6. Lorsque l’on voit la manne financière que représente YouTube, les Youtubeurs, le placement de produit et les publicités liées on le comprend assez aisément.

La bataille des réseaux sociaux autour de la vidéo 

Une étude de l’entreprise BuzzSumo portant sur les posts Facebook démontre que les vidéos sont les seuls contenus à avoir un taux d’engagement en constante croissance. En effet, les autres typologies de contenus (photos, articles, etc.) voient leur engagement baisser régulièrement.

Toutefois, cela est à relativiser puisque les vidéos sont beaucoup plus mises en avant par Facebook que les autres types de contenus. Mieux, Facebook paie maintenant directement les médias et personnalités pour qu’elles créent du contenu vidéo live spécifique à Facebook et les relais sur leurs comptes. Quelques exemples de montants des contrats passés par Facebook :

Montant des accords passés par Facebook pour la création de vidéos live - The Wall Street Journal ©
Montant des accords passés par Facebook pour la création de vidéos live – The Wall Street Journal ©

Vous vous doutez bien que Facebook n’investit pas de l’argent auprès de ces médias à titre gracieux. Son objectif : faire en sorte que les personnes s’engagent plus et restent plus longtemps sur le réseau social. Cela permet à Facebook de cibler encore un peu plus les publicités.

La vidéo est devenue stratégique pour les réseaux sociaux. Récemment, chaque réseau social majeur a apporté son lot d’innovations en matière de vidéos :

  • Instagram a passé la durée des vidéos de 15 secondes à 1min (Mars 2016), en intégrant un compteur de vues. Aujourd’hui, mardi 26 juillet, nous apprenons qu’Instagram va mettre en place la fonctionnalité « Vidéos que vous pourriez aimer », se matérialisant comme un explorateur de vidéos recommandées selon les interactions de vos abonnés, des personnes que vous suivez ou des vidéos populaires à l’instant t. Instagram suivra également l’actualité en propulsant des vidéos liées à des événements d’ampleur (Ex : les Jeux Olympiques, Coupe du monde de football etc.)
Nouvelle fonctionnalité Instagram : "Vidéos que vous pourriez aimer"
Nouvelle fonctionnalité Instagram : « Vidéos que vous pourriez aimer »
  • Twitter et ses différentes plateformes liées à la vidéo comme Vine (racheté par Twitter en 2012) dont le principe est de capturer des vidéos de 6 secondes tournant en boucle ou Périscope (racheté par Twitter en 2015 pour un montant estimé entre 50 et 100 millions de $ !) cherchent à capitaliser sur l’importance de ces contenus. Cependant, comme la maison mère, il est difficile de trouver un modèle de revenu fiable et viable.
    En février 2016, Twitter facilite l’intégration des GIFs (technologie datant de 1987, on l’oublie souvent) afin de favoriser l’engagement (réponses, retweet, citation de tweet etc.)
  • Snapchat. Ici, les améliorations ne sont se pas faites spécifiquement autour de la vidéo en elle-même mais plutôt autour de sa monétisation. En effet, Snapchat a toujours reposé sur l’envoi de vidéos ou de photos. Mais, afin d’accroître son nombre d’utilisateur le réseau social a notamment créé les filtres (parfois sponsorisé par des marques – Samsung et Nike ont récemment sponsorisé la création de filtre). La création de contenu sur Snapchat croît de plus en plus, tout comme son nombre d’utilisateurs (150 millions d’utilisateurs actifs quotidiens en décembre 2015 contre 50 en mars 2014). Snapchat c’est le réseau social qui fait peur a ses concurrents.

La bataille fait donc rage autour des contenus vidéos afin de continuer à garder un taux d’engagement élevé, une croissance du nombre d’utilisateurs constante mais surtout, une monétisation et un ciblage des publicités toujours plus précis.

Alors, si vous le pouvez, et que vous avez une stratégie social media existante, n’hésitez surtout pas à créer des contenus vidéos. Cela optimisera vos taux d’engagements et vos impressions (personnes ayant vu votre contenu). 

Facebook
Twitter
Linkedin

 

 

 

Source :

http://www.alexa.com/siteinfo/youtube.com

http://www.wsj.com/articles/facebook-to-pay-internet-stars-for-live-video-1468920602

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-3708304/Instagram-rolls-personalised-video-feeds-Updated-feature-Explore-channel-make-easier-discover-new-footage.html

https://www.youtube.com/yt/press/fr/statistics.html

www.blogdumoderateur.com/facebook-video-partages/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *