L’utilisation des call-to-action

Suite à l’article que nous avions consacré à l’inbound marketing, il nous semblait important d’expliquer la démarche à appliquer en matière de call-to-action (CTA) et pourquoi les mettre en place sur votre site web, blog, newsletters etc.

Un call-to-action (bouton d’appel à l’action) se matérialise généralement par un encadré ou une fenêtre pop-up cliquable.
Le principe est comme son nom l’indique d’inciter le visiteur à effectuer une action. Celles-ci peuvent-être diverses et variées et dépendent des objectifs fixés.
Souvent, les objectifs sont :
– Générer du trafic vers un site site web
– Faire croître le nombre de vos fans / followers sur les réseaux sociaux afin de se créer une communauté plus importante
– Augmenter le nombre de téléchargement de votre livre blanc
– Augmenter le nombre d’inscription à la newsletter
– Générer plus de leads (Demandes de devis, rendez-vous, etc.)

Conseils pour améliorer l’efficacité des call-to-action

Le bouton doit être (très) visible
Afin d’optimiser les chances de clic, le graphisme et la couleur du bouton d’appel doivent être contrastés par rapport au site, blog ou mail. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas vous baser sur votre charte graphique.

Call-to-action - Lucas&Lucas - Agence web Lyon

Sur notre site, dans nos pages « Expertises », nous incitons les gens à voir nos références ou à demander un devis. Les boutons sont très voyants et s’intègrent parfaitement dans notre charte graphique.

Le placer dans une zone préférentiel

Lorsque l’on insère un bouton d’appel à l’action, l’objectif est de le rendre le plus visible possible. Alors, en plus d’une couleur contrastée il faut choisir un positionnement idéal. Cela peut être sur une barre latérale, en début ou fin d’article. De préférence il faut le placer dans une zone dégagée favorisant la portée du regard du visiteur sur celui-ci. Ce dernier doit le voir le plus rapidement possible !

Attiser la curiosité pour inciter au clic
Lorsque l’on utilise des boutons call-to-action, il faut bien avoir conscience que le pouvoir est entre les mains du visiteur. Rien ne l’oblige à cliquer. Il faut donc impérativement susciter la curiosité afin de le lui donner envie d’en savoir plus, ou avoir un argumentaire convaincant pour déclencher l’achat. Cela dépend fortement des cibles visées. Pour le BtoB, l’objectif sera de déclencher une prise de contact (mail, appel, demande devis), un téléchargement (ebook, livre blanc par exemple), une inscription (newsletter, webinar, salons) etc. Quant au BtoC, l’objectif sera majoritairement de déclencher l’achat mais aussi une inscription à la newsletter, un partage sur les réseaux sociaux etc.

Call-to-action LDLC - Lucas&Lucas - Agence web Lyon
Capture d’écran – LDCL.com

Ici, dans la catégorie « Alimentation PC » on remarque très nettement le bouton d’appel à l’action. Il est justifié par l’argument suivant : c’est le n°1 des ventes.

 

L’exemple d’HubSpot
CTA HubSpot - Lucas&Lucas - Agence web Lyon

Capture d’écran – hubspot.com

Dans ce domaine, HubSpot est excellent et fonctionne principalement avec les boutons d’action (Parler à notre équipe; Faire un tour, Demander une démo etc.)
Avant d’arriver sur la page contenant l’encadré ce-dessus, nous avions déjà cliqué sur 2 call-to-action.

 

L’intêret des CTA

Des prospects plus qualifiés
Cette société spécialisée dans les logiciels marketing et commerciaux, dispose d’un site très visuel où très peu de texte est visible de prime abords. Cela oblige les prospects à cliquer pour lire les éléments les intéressant. Jusqu’à l’instant où le prospect aura pour choix de contacter HubSpot pour en savoir davantage, de demander une démo ou de quitter le site s’il n’est pas intéressée.
Cela permet donc d’avoir un meilleur niveau de qualification du prospect  puisque son niveau d’intéressement et de curiosité sera plus important, celui-ci étant resté sur le site plus longtemps que la moyenne.
De plus, dans le cadre d’un livre blanc ou d’un ebook, cela vous permettra de récupérer directement des informations sur le prospect.
Exemple :
CTA HubSpot - Lucas&Lucas - Agence web Lyon

Capture d’écran – hubspot.com

Peut-être que celui qui téléchargera votre guide ne souhaitera pas donner son nom et son prénom. Peut-être que si. Aussi, le prospect laissant son nom et prénom sera sans doute plus intéressé que celui qui ne le fera pas.
L’adresse mail restant obligatoire (si l’on veut que la démarche soit pertinente), vous pourrez ensuite enclencher un contact mail futur. Par ailleurs, notez que c’est une excellente stratégie pour se constituer un fichier d’emails.

Mesurer sur ce qui intéresse vraiment votre prospect

Multiplier les boutons d’actions sur les différentes pages d’un site permet également de mesurer l’intérêt de vos visiteurs et prospects sur certains sujets. Vont-ils  cliquer pour en connaitre plus sur le sujet A ou sur le sujet B ? Cela permet également d’affiner votre stratégie webmarketing et votre stratégie de contenu en proposant des sujets toujours plus ciblés auprès de vos différentes cibles et de vos différents persona.

 

Facebook
Twitter
Linkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *